Assainissement non collectif sans terrain

Assainissement non collectif sans terrain2018-03-15T14:40:38+00:00

L’assainissement non collectif est un domaine régi par la loi, et les textes en vigueur ne cessent d’évoluer. Désormais, si vous êtes un propriétaire d’un logement non relié au tout-à-l’égout, vous devez mettre en place un système de traitement des eaux usées individuel.

Si vous n’avez qu’une parcelle de terrain à dédier à cet effet, vous pouvez choisir une micro-station ou un filtre compact. Ces filières ont été conçues pour offrir plus de compacité et économiser de l’espace.

Malheureusement, même si vous ne disposez pas de terrain, vous êtes toujours obligés de trouver d’autres solutions pour épurer vos effluents domestiques.

Pour vous aider à contourner ce problème, nous allons vous proposer quelques alternatives d’assainissement non collectif sans terrain.

Logement en assainissement non collectif avec peu de terrain

Grâce aux avancées technologiques dans le secteur, il est actuellement possible d’installer un système de traitement des eaux usées avec une surface de 5 à 10 mètres carrés seulement.

C’est une chose impossible à réaliser avec les filières traditionnelles. La raison est que celles-ci nécessitaient la mise en place d’un système d’épandage qui peut occuper jusqu’à plusieurs centaines de mètres carrés pour épurer les effluents domestiques.

La micro-station d’épuration enfouie

En règle générale, une micro-station d’épuration est un dispositif conçu pour être enterré dans le sol. Ce système assure le traitement des eaux usées domestiques de A à Z et n’occupe que très peu de place.

En fait, l’emprise au sol d’une telle filière ne dépasse pas souvent les 10 m2. Cependant, elle offre le même (voire un meilleur) rendement épuratoire que celui des autres solutions d’assainissement.

Le filtre coco

Pour un logement avec peu de terrain, il est également envisageable de poser un filtre coco en guise de dispositif d’assainissement.

Ce système nécessite une plus grande emprise au sol puisqu’il requiert la mise en place d’une fosse toutes-eaux qui va pré-traiter les effluents.

Par contre, le filtre compact est considéré comme une excellente solution vu qu’il est au moins deux fois plus compact, comparé à un filtre à sable ou une fosse septique avec épandage.

À la différence de la micro-station, le filtre compact ne consomme pas d’électricité. Il peut donc être installé dans les résidences secondaires pour une utilisation intermittente.

Qu’en est-il de l’assainissement non collectif sans terrain ?

Si ne vous disposez même pas d’une petite parcelle de terrain pour installer un dispositif d’assainissement compact, ce ne sont pas les options qui vous manqueront. Vous pouvez par exemple essayer l’une des trois solutions suivantes :

Installer une micro-station hors-sol

Ce qui rend la micro-station tout particulièrement intéressante, c’est qu’elle peut être installée dans un garage ou dans un sous-sol.

Dans ce cas, les spécialistes dans le domaine vont mettre en place votre dispositif dans les mêmes conditions que s’il était posé dans le sol.

Pour reconstituer la pose enterrée, on dresse donc un mur de soutènement dans lequel le système sera mis en place, puis remblayé par du sable.

Utiliser un terrain voisin

Vous l’aurez surement compris, cette option consiste à vous rapprocher d’un voisin qui possède un espace disponible près de votre logement.

Vous pouvez donc lui demander une petite parcelle où vous allez installer directement votre micro-station ou votre filtre compact.

Le problème avec cette alternative est qu’il est souvent difficile d’obtenir l’accord de vos voisins pour la réalisation d’un tel projet.

Opter pour l’installation groupée

Aucune de ces différentes solutions n’est-elle envisageable ? Vous pouvez alors proposer aux propriétaires d’autres logements qui ne disposent pas d’un système d’assainissement d’installer une seule solution d’assainissement semi-collectif.

Non seulement cela réduit le coût de votre système, mais il vous permet également de partager avec votre voisinage ses coûts d’entretien.