Avantages et inconvénients d’une micro-station

Avantages et inconvénients d’une micro-station2018-11-15T14:16:05+00:00

La micro-station d’épuration. Voilà un dispositif d’assainissement à part entière qui a actuellement le vent en poupe. Et ce n’est pas par hasard si de nombreux particuliers optent pour cette filière. Pour l’heure, elle figure parmi les systèmes d’épuration des eaux usées les plus compactes est plus fiables du marché.

Focus sur les avantages et inconvénients d’une micro-station !

Les 5 avantages de la micro-station d’épuration

Ce dispositif d’assainissement individuel épure biologiquement les eaux usées domestiques. Pour ce faire, il utilise des bactéries épuratrices toujours présentes dans les effluents pour transformer ou digérer les matières organiques polluantes qu’ils renferment. Tout cela se passe dans deux cuves ou une seule cuve comprenant plusieurs compartiments. Contrairement aux filières traditionnelles, la micro-station ne requiert aucun système d’épandage qu’on reproche d’être trop encombrant.

De par son fonctionnement, la micro-station présente 5 principaux avantages :

  • C’est un système de traitement complet et ultra-compact : une surface d’environ 5m² suffit pour son installation, contre 50 à plus de 100 m2 pour une filière traditionnelle, à l’exemple de la fosse toutes-eaux suivie d’un filtre à sable.
  • Elle ne dégage aucune odeur nauséabonde, car la dégradation des matières organiques se fait rapidement (aucune fermentation prolongée). En effet, lorsque les bactéries épuratrices sont alimentées en oxygène via un compresseur d’air, elles peuvent se développer rapidement dans la cuve de traitement et dégrader les polluants avec un haut rendement épuratoire.
  • Qu’il s’agisse d’un modèle monocuve ou bicuve, la micro-station reste peu encombrante. Ceci facilite son installation et réduit les travaux de terrassement ainsi que le temps nécessaire pour sa mise en place (1 à 2 jours maximum).
  • Facilité et simplicité d’entretien: Un contrôle annuel et une vidange tous les 2 à 4 ans suffisent pour garantir le bon fonctionnement et la durabilité du système.
  • Pas de nuisances sonores : Avec un compresseur très silencieux, une micro-station est moins bruyante qu’un réfrigérateur.

La micro-station, un système exigeant

Bien que la micro-station présente de nombreux avantages, il ne faut pas oublier qu’elle a aussi certaines limites qu’il ne faut pas négliger avant d’en faire l’acquisition.

Il faut tout d’abord noter qu’il s’agit d’un système actif. Vous devez donc installer un compresseur d’air pour permettre le développement de la flore bactérienne. Cet équipement électrique est à installer dans votre garage (ou en extérieur) et il consomme de l’énergie en tout temps. En choisissant cette filière d’assainissement, pensez donc à ajouter une cinquantaine d’euros de plus par an sur votre facture d’électricité.

L’autre désavantage de ce dispositif est encore lié à son principe de fonctionnement. Lorsque vous utilisez une micro-station, la possibilité d’une coupure électrique n’est pas à écarter. Si cela dure que quelques jours, vous n’aurez aucun souci à faire, car les bactéries resteront performantes à condition qu’il y ait des matières organiques à traiter. Par contre, si les interruptions sont prolongées, votre dispositif prendra plusieurs semaines pour être à nouveau parfaitement opérationnel. Pour toutes ces raisons, la micro-station n’est donc pas autorisée en résidences secondaires.

Avantages vs inconvénients d’une micro-station

Malgré ses quelques inconvénients, les avantages de la micro-station restent suffisamment nombreux. Il s’agit d’une technologie récente, performante, écologique et déjà disponible. Et sachez qu’elle sera amenée à évoluer dans les années à venir.

Le fait que la micro-station séduise un grand nombre de propriétaires ne fera que booster son développement, d’autant que le nombre de fabricants qui proposent des modèles plus fiables ne cesse de croître.