Fosse septique filtre coco : prix de l’installation

Fosse septique filtre coco : prix de l’installation2018-07-18T14:40:35+00:00

Le terme fosse septique filtre coco vous renvoie à un système d’assainissement compact. C’est un dispositif composé d’une fosse toutes eaux et d’une cuve qui renferme un média filtrant tel que des fibres, copeaux ou noix de coco.

Cette filière est l’une des alternatives les moins chères du marché pour traiter vos eaux domestiques quand il n’est pas possible de raccorder votre logement au tout à l’égout.

Cependant, sachez qu’elle est aussi très performante et considérée comme écologique. Ces quelques points constituent un avantage permettant de réduire davantage le coût de votre installation. Voici un bref aperçu du fonctionnement d’une fosse septique filtre coco et du prix de l’installation.

Pourquoi dépolluer les eaux usées ?

Avant tout, sachez que les ressources en eau en France sont suffisantes pour satisfaire ses besoins. Seulement, c’est dans la détérioration de sa qualité qu’il existe un risque non négligeable.

Les eaux usées domestiques sont constituées :

  • Des eaux ménagères issues de la cuisine, la salle de bain, la machine à laver, etc. Ces dernières renferment de grandes quantités de détergents et de savons,
  • Des eaux-vannes qui proviennent des toilettes. Elles peuvent contenir différents types d’agents pathogènes (bactéries, virus, protozoaires et helminthes) pouvant nuire à la santé humaine.

D’une part, l’eau est précieuse et elle doit donc être « nettoyée » après son usage. Le but est de limiter le plus possible la pollution des réserves en eau (lacs, rivières, nappes souterraines, etc.). D’autre part, les eaux usées non traitées peuvent avoir des impacts négatifs non négligeables sur la santé humaine et l’environnement.

Après avoir été utilisés, les effluents domestiques doivent généralement être évacués par les réseaux d’assainissement publics. Cependant, le réseau de collecte des eaux usées en France ne couvre pas encore l’ensemble de la population. Actuellement, près de 5 millions de foyers ne sont pas raccordés au tout-à-l’égout.

Sans l’égout, l’article L1331-1 du Code de la santé publique précise que ces foyers doivent traiter eux-mêmes leurs effluents. Pour ce faire, ils doivent mettre en place un système d’assainissement individuel tel que le filtre compact.

Rappel du fonctionnement d’un filtre coco

Depuis votre logement, les eaux sont acheminées vers la fosse toutes eaux pour subir une phase de décantation. Les matières solides se séparent donc du liquide et se déposent au fond de la fosse sous forme de boues. Celles-ci y seront stockées jusqu’à la prochaine vidange, tandis que les eaux prétraitées sont renvoyées dans le filtre coco.

Outre la décantation primaire, le filtre compact utilise deux procédés d’épuration des eaux. Dans le massif filtrant se trouvent des médias dérivés du coco (fibres, copeaux ou noix). Leur premier rôle est d’assurer la rétention physique des éléments polluants. Ceci est renforcé par une épuration bactérienne.

Le massif filtrant est équipé de tuyau de ventilation. Il permet à l’air d’entrer dans la cuve et de se diffuser au travers des biofilms afin d’alimenter les bactéries en oxygène. Une fois aérés, les micro-organismes vont alors se développer et digérer les matières polluantes non traitées par la fosse toutes eaux. Autrement dit, le filtre compact n’utilise donc ni armoire de commande ni surpresseur pour fonctionner. Sa consommation électrique est ainsi nulle.

À la fin ce processus d’épuration, les eaux traitées peuvent être relâchées directement dans la nature.

Fosse septique filtre coco : le prix du dispositif

Le prix d’une fosse septique associée à un filtre coco peut varier beaucoup d’un modèle à l’autre. Avant d’acheter votre dispositif, adressez-vous donc à un spécialiste agréé qui vous recommandera le dispositif le plus adapté à vos besoins, quitte à payer quelques centaines d’euros pour réaliser cette étude.

  • Le dispositif dans son ensemble vous coûtera près de 5 000 euros.
  • En considérant les tarifs de la pose et de la mise en marche de votre filtre coco, prévoyez entre 7 000 et 7 500 euros.

À titre de comparaison, si vous installez une micro-station d’épuration, vous allez par exemple dépenser entre 6 000 et 12 000 euros.

Enfin, n’oubliez pas d’inclure le coût de certains diagnostics tels que les contrôles de conformité et du bon achèvement des travaux. Chacune de ces opérations vous sera facturée entre 150 à 250 euros.

Ne vous limitez pas au prix de l’installation

Bien que notre sujet soit essentiellement axé sur le prix d’achat du dispositif à proprement parler, il ne faut pas oublier les frais d’entretien.

C’est une erreur de ne considérer que le coût d’achat initial de votre dispositif comme seul pôle de dépense dans votre projet d’assainissement. Ceci ne représente que le cout immédiat, c’est-à-dire les dépenses à très court terme de l’installation. Il faut donc prévoir un budget supplémentaire pour les entretiens pour éviter les mauvaises surprises.

Entretien annuel

Tout système d’assainissement individuel nécessite un entretien régulier (habituellement annuel). Il s’agit d’une opération de maintenance qui doit être réalisée par un spécialiste agréé et formé sur le produit concerné. L’entretien annuel est indispensable pour assurer le bon fonctionnement de la filière à long terme, pour préserver ses capacités épuratoires et pour maintenir les garanties qui l’accompagnent.

Cette opération vous coûtera entre 150 et 300 euros.

Vidange

Tous les 2 à 4 ans, les boues dans la fosse toutes eaux doivent aussi être extraites. Cette opération est requise lorsque le volume des boues atteint 50 % du volume utile de la cuve.

Le coût d’une vidange varie de 150 à 300 euros.

Recyclage du média

En général, le média filtrant va se dégrader au fil des années. En fin de vie, il doit alors être recyclé.

En moyenne, cette opération se fait après 10 ans. Son coût est de l’ordre de 1000 euros.

Quelques conseils pour réduire votre budget assainissement

Comme vous l’avez constaté, la fosse septique filtre coco constitue une excellente solution pour traiter vos effluents domestiques, comparée aux autres systèmes individuels et surtout aux filières traditionnelles. Voici maintenant quelques éléments qui peuvent encore alléger votre budget lorsque vous voulez installer cette filière.

Les aides et subventions offertes par l’État

Puisque le filtre compact fonctionne sans électricité, il est donc considéré comme un système écologique. Il est ainsi éligible à plusieurs types d’aides et subventions, à savoir :

  • L’éco prêt à taux 0 %, à hauteur de 10 000 euros et cumulable avec d’autres aides ;
  • La subvention de l’Anah (Agence nationale de l’habitat). Cette aide non remboursable peut couvrir 20 à 35 % du montant des travaux et est plafonnée à 13 000 euros par logement ;
  • La réduction du taux de la TVA à 10% ;
  • Le prêt de la CAF (Caisse d’allocations familiales). Cette forme d’aide peut atteindre 80 % du montant total des travaux. Il ne doit pas toutefois dépasser 1 067,14 euros et son taux d’intérêt est de 1 %.

Vous êtes propriétaire d’une habitation doté d’un système d’assainissement qui doit être réhabilité ? Vous devez mettre en place un dispositif plus performant et répondant aux normes en vigueur ? En fonction des priorités locales et sous certaines conditions de ressources, vous pouvez peut-être bénéficier de ces aides et subventions. Cela ne fera que réduire les dépenses liées à la mise en place de votre dispositif.

Choisir un filtre compact monocuve

Bien que le système fosse toutes-eaux suivie d’un massif filtrant ne nécessite qu’une emprise au sol réduite, un modèle monocuve est encore beaucoup plus compact.

  • Un massif filtrant monocuve et tout d’abord léger et facile à manutentionner. De ce fait, vous pouvez réduire le coût d’installation de votre filtre compact ;
  • Un système monocuve nécessite également un entretien très limité. Les frais de maintenance sont ainsi minimisés.

Prenons par exemple le nouveau filtre compact Tricel Seta Simplex. Cette filière est monocuve et bi-compartimentée. Chaque compartiment assure une fonction bien distincte. Le premier sert de fosse toutes eaux, tandis que le second fait office de massif filtrant. Pour cette gamme de produit, Tricel a choisi la fibre de coco comme média filtrant. Très compact, ce dispositif est idéal pour le neuf, notamment dans le cas de petites surfaces disponibles, comme pour la réhabilitation. A titre de comparaison, il ne requiert qu’une emprise au sol de moins de 5 m2 pour un logement standard, contre environ 15m2 pour le modèle séparé.

L’assainissement regroupé

Pour finir, sachez qu’il est désormais possible de regrouper l’assainissement de plusieurs habitations adjacentes au sein d’un filtre compact unique. Cette solution permet de réduire davantage les coûts de pose et d’entretien de la filière.

Le principe est simple : vous allez mettre en place un filtre compact qui va recevoir les eaux usées de plusieurs habitations. Le prix d’achat du filtre compact, son coût d’installation, les dépenses liées à son fonctionnement et son entretien pourront ainsi être partagés entre deux ou plusieurs propriétaires.

Par ailleurs, l’assainissement regroupé permet un gain d’espace puisque chaque propriétaire ne sera plus obligé de mettre en place un dispositif individuel.

Reste donc à trouver un partenaire fiable avec qui vous pourrez sympathiser et partager les coûts.

Attentions toutefois de ne pas confondre assainissement regroupé et assainissement semi-collectif. Le premier consiste à mettre en place un système unique pour un groupement de logements inférieur ou égal à 20 EH. Pour l’assainissement semi-collectif, c’est-à-dire pour un logement de plus de 20 EH, la législation change.