Ce qu’il faut savoir avant l’installation d’une fosse septique

Ce qu’il faut savoir avant l’installation d’une fosse septique2018-11-28T14:03:32+00:00

Toute habitation qui n’est pas raccordée au tout-à-l’égout se doit de construire un système d’assainissement individuel tel qu’une fosse septique toutes eaux. Cette situation concerne souvent les logements trop éloignés de la grande ville et qui se rapprochent de la nature.

Avant l’installation d’une fosse septique toutes eaux, qui n’est autre que la version améliorée de la fosse septique traditionnelle, voici quelques points à connaître.

Fonctionnement d’une fosse septique toutes eaux ou fosse toutes eaux (FTE)

La FTE est un dispositif assez complexe qui permet la biodégradation des matières polluantes dans les eaux. Elle doit être enterrée à l’extérieur de votre habitation pour que l’air, la lumière du jour ou encore les variations de température ne viennent perturber son bon fonctionnement.

En réalité, cette filière d’assainissement a pour rôle de collecter les eaux issues des WC et les eaux ménagères. Une partie des matières solides sera liquéfiée partiellement par fermentation grâce à des bactéries toujours présentes dans l’eau. Les matières organiques qui ne sont pas assimilées par les microorganismes vont se décanter et former des boues au fond de la fosse. Elles seront vidangées ultérieurement.

À la fin de ce processus, on obtient une eau dépolluée à 30 %. Celle-ci doit donc être traitée par un autre dispositif d’épuration comme un lit d’épandage ou un tertre d’infiltration avant d’être restituée dans la nature.

Comment choisir sa fosse toutes eaux ?

Les principaux facteurs qui déterminent le choix d’une FTE sont sa capacité et son matériau de fabrication.

En ce qui concerne le volume de la FTE, vous pouvez le déterminer en fonction de la superficie de votre maison et le nombre d’occupants. Pour une maison constituée de 5 pièces principales (pièces dédiées au sommeil ou au séjour), vous devez par exemple installer une FTE  de 3m3. Pour chaque pièce principale supplémentaire, il suffit d’ajouter 1m3. À noter que le volume d’une FTE  est souvent exprimé en litres et non pas en m3.

Les spécialistes de l’assainissement peuvent utiliser différents types de matériaux pour fabriquer une FTE. Pourtant, ceux les plus utilisés sont le béton et le plastique.

Le béton est avantageux lorsque vous devez installer une FTE  de grand gabarit. Il est plus stable dans le sol et moins onéreux. Pourtant, il est lourd et se dégrade plus rapidement en présence des gaz issus des effluents.

Le plastique, quant à lui, est très résistant à la corrosion, léger et facile à installer. Pourtant son volume est généralement limité et il coute plus cher que le béton.

Cout d’installation d’une fosse septique toutes eaux

Le prix de cette filière d’assainissement dépend essentiellement du dispositif installé en aval pour le traitement des eaux. Pour connaître approximativement le budget nécessaire, voici quelques fourchettes de prix :

  • FTE + lit d’épandage ou tranchée d’épandage : 3 500 à 6 000 euros.
  • FTE + filtre à sable non drainé : 4 500 à 7 000 euros.
  • FTE + filtre à sable drainé : 5 000 à 8 000 euros.
  • FTE + tertre d’infiltration : 7 000 à 11 000 euros.

Bref, le prix de cette filière d’assainissement peut donc aller de 3 500 jusqu’à 11 000 euros. Cela dépend du type de terrain, de la taille de la cuve, du matériau de fabrication, du type d’épandage, et bien d’autres variables. Avant d’en installer une, il est donc recommandé de consulter un spécialiste de l’assainissement qui pourra vous recommander le modèle à mettre en place et vous proposer un devis précis pour votre projet d’assainissement.