Microstation Graf EasyOne

Microstation Graf EasyOne2018-09-13T14:15:09+00:00

La micro-station d’épuration biologique Graf EasyOne a été lauréate dans la catégorie Innovation du Salon Batimat 2015.

Elle est disponible en trois principaux modèles : 5 EH, 7 EH et 9 EH pour les logements individuels. On compte également d’autres modèles XL (12 EH et 15 EH) et XXL (24 EH, 32 EH, 45 EH et 60 EH) pour les établissements collectifs.

Fabriqué par Graf, leader dans le traitement des eaux usées, ce dispositif d’assainissement individuel révolutionne le marché. Et pour cause, il ne comporte qu’une seule cuve dans laquelle toutes les étapes d’épuration des eaux usées sont réalisées.

Focus sur cette innovation !

À propos de Graf

Avant d’entrer dans le vif du sujet, faisons un petit tour autour de la société qui fabrique la micro-station Graf EasyOne à laquelle elle a donné son nom.

Depuis plus de 50 ans, la société Graf figure parmi les leaders mondiaux de l’assainissement non collectif des eaux usées. Outre les micro-stations d’épuration, les filières traditionnelles ou les fosses toutes eaux, elle fabrique également des produits plastiques qui s’adressent aux industriels, agriculteurs, professionnels du bâtiment et de la viticulture.

De nos jours, Graf exporte ses produits dans plus de 70 pays et elle est particulièrement connue pour ses cuves en aérien, cuves à enterrer, systèmes d’assainissement et systèmes d’infiltration.

Bien entendu, Graf veut s’imposer dans le domaine de l’assainissement en France en lançant son produit soi-disant innovant : la micro-station SBR Graf EasyOne. Mais de nombreuses autres enseignes de renom se partagent également ce marché et proposent des produits fiables avec des technologies similaires ou différentes. On cite par exemple la marque Tricel, connue pour sa micro-station mono-cuve à culture fixée Novo, ou encore la société ATB qui propose une micro-station SBR fiable, tout-en-un, dénommée Puroo.

Particularités de la micro-station Graf EasyOne

Dans une micro-station classique, le traitement, la décantation et la clarification des effluents domestiques se déroulent généralement dans des cuves différentes.

Mais le fabricant de la Graf EasyOne voulait s’appuyer sur une nouvelle technologie tout-en-un, qu’il qualifie de révolutionnaire.

La micro-station Graf EasyOne épure les eaux en trois étapes qui se déroulent dans une seule et même cuve.

Traitement des eaux usées

Dans un premier temps, les eaux usées vont arriver dans cuve. Elles seront aérés afin d’activer les bactéries épuratrices qui s’y trouvent naturellement. Ce qui implique un traitement biologique immédiat des éléments polluants.

Décantation

Dès que la phase d’aération s’arrête, la phase de décantation commence. Les effluents sont ainsi mis au repos pour permettre aux boues activées de se déposer progressivement au fond de la cuve, permettant ainsi à une zone clarifiée de se former dans sa partie supérieure.

Évacuation des eaux clarifiées

Après la phase de réaction biologique et de décantation, les eaux claires sont rejetées dans la nature. Ceci étant fait, la phase de traitement peut recommencer.

Cette caractéristique de l’EasyOne offre plusieurs avantages. C’est ce que nous allons détailler dans le paragraphe suivant.

Avantages de la Graf EasyOne

Grâce à son système de fonctionnement particulier, cette micro-station supprime les différentes étapes de transferts qui permettent d’alimenter en eaux usées les différentes cuves comme dans une micro-station classique, de même que le retour des boues.

En conséquence, cela :

  • Réduit notablement la consommation d’énergie (le dispositif consomme de l’électricité telle qu’une ampoule économique de 5 Watts),
  • Prolonge la durée de vie du système,
  • Permet d’obtenir un haut rendement épuratoire (jusqu’à 98 %).
  • Élimine les gaz de fermentation,
  • Offre une compacité élevée et donc une faible emprise au sol (le système ne comporte qu’une seule cuve et un seul regard).
  • Rend le système parfaitement silencieux. Grâce à son couvercle en plastique EPP, son compresseur et ses vannes innovantes, la micro-station ne produit qu’un bruit de 36 dB.

Par ailleurs, sachez que la Graf EasyOne est disponible avec un système électronique enterré ou dotée une armoire externe. En choisissant cette seconde option, il est donc possible de n’enterrer aucune pièce électrique, ce qui facilite davantage la maintenance du système en cas de défaillance.

Comme pour chaque chose, cette micro-station a également ses petits défauts

Si la micro-station est très intéressante en termes de compacité, sachez que c’est au détriment des couts d’entretien, notamment ceux des vidanges.

Sauf si vous surdimensionnez légèrement votre système d’assainissement, par exemple en mettant un modèle de 5EH pour une maison de 4EH, vous allez devoir réaliser des vidanges plus fréquentes.

En réalité, la fréquence des vidanges peut aller jusqu’à plusieurs fois par an, contre tous les 2 à 4 ans pour une micro-station d’épuration classique.

Malgré les nombreux atouts de cette filière, la Graf EasyOne demeure donc une alternative encore efficace puisque les dépenses liées aux vidanges ne sont pas négligeables sur le long terme, sachant que le coût de chaque intervention va de 100 à 150 euros.

Reste donc à savoir comment la marque compte procéder pour séduire davantage les particuliers et les professionnels de l’assainissement avec sa gamme de produits EasyOne.

Comment dimensionner la micro-station Graf EasyOne ?

Etant donné que cette filière est disponible en plusieurs modèles, la question est donc de savoir comment choisir le dimensionnement adapté à votre logement ?

En réalité, vous pouvez le déterminer grâce à quelques règles simples :

Il convient de noter que le volume minimum de la cuve de décantation est de 3 m3 (soit 3 000 litres).

  • Ce volume de 3 m3 est adapté pour les maisons qui comprennent jusqu’à 5 pièces principales (PP).
  • Pour un logement de 6 PP, il faut une micro-station d’au moins 4 m3.
  • À partir de 6 PP, il faut ajouter 1 m3 par PP supplémentaire.

Une pièce principale peut se définir comme une unité destinée au séjour ou au sommeil et qui répond aux différents critères suivants :

  • Hauteur sous plafond ≥ 2,30 m.
  • Surface ≥ 7 m2.

Par ailleurs, la PP doit être équipée d’une ouverture laissant passer l’air libre et la lumière.

Le prix d’une micro-station SBR

Comparée à une micro-station à culture fixée, qui offre la même capacité épuratoire et une fréquence de vidanges plus espacée, la micro-station SBR, telle que la Graf EasyOne, est un peu chère à l’achat.

Pour vous procurer le dispositif à proprement parler, attendez-vous à payer environ 6 000 à 10 000 euros pour un logement de moins de 20 habitants. À titre de comparaison, la micro-station à culture fixée est accessible à partir de 5 500 jusqu’à 9 500 euros.

Retenez toutefois que le prix total de votre filière d’assainissement ne se cantonne pas à celui d’un celui du dispositif. Cela peut évoluer en fonction d’autres paramètres comme :

  • Le cout du transport de la micro-station jusqu’à votre logement,
  • Le coût des travaux de terrassement et de raccordement,
  • La mise en service,
  • Etc.

Au vu de ces différents postes de dépenses, nous ne pouvons donc vous fournir que des prix purement indicatifs. Si vous voulez obtenir le prix le plus exact possible, adressez-vous à un professionnel de l’assainissement et n’oubliez pas de comparer plusieurs devis.

Vous voulez investir dans une micro-station ? L’État peut dans ce cas vous aider.

L’installation d’une telle filière peut nécessiter une somme rondelette, car c’est un investissement qui s’étale sur plusieurs dizaines d’années. Alors, autant bien choisir le modèle et la marque du dispositif que vous allez mettre en place.

Quelle que soit la technologie que vous choisissez, votre micro-station est toujours éligible à plusieurs subventions qui vont incontestablement alléger votre budget.

Aujourd’hui, nous nous limiterons à vous citer les deux principales opportunités auxquelles vous pouvez avoir droit.

Les aides de L’ANAH

L’Agence nationale de l’habitat (ANAH) peut vous accorder des subventions à la seule condition que les travaux visent à améliorer (au moins de 25%) votre consommation énergétique globale. Le montant de l’aide est également calculé en fonction des revenus que vous aviez perçus au cours des deux années auparavant.

La TVA à taux réduit

Vous pouvez bénéficier de la TVA à taux réduit à 10% lorsque vous engagez des travaux de rénovation ou de réhabilitation de votre assainissement. Autre condition : le logement concerné doit avoir été achevé depuis plus de 2 ans.

Bien entendu, la Caisse d’allocations familiales, les Agences de l’eau et les Caisses de retraite peuvent soutenir financièrement votre projet. Malheureusement, la micro-station d’épuration n’est pas éligible à l’éco-prêt à taux zéro pour la simple raison qu’elle consomme de l’énergie.

Vos démarches pour installer la Graf EasyOne

Il existe deux principales raisons qui peuvent vous amener à mettre en place cette filière d’assainissement. C’est notamment le cas lorsque votre logement ne dispose pas encore d’un dispositif d’assainissement ou lorsque le dispositif qui est en place n’est plus aux normes et doit être réhabilité.

Pour vous aider à réaliser votre projet, voici, en 4 étapes, les démarches à suivre.

Première étape : étude de sol

Cette étude est à votre charge. Si elle n’est pas toujours obligatoire, elle est fortement recommandée et doit être réalisée par un spécialiste de l’assainissement ou un bureau d’études.

Le but est de connaître les caractéristiques de votre terrain (pente, nature du sol, présence de nappe phréatique, etc.) et de déterminer si le système Graf Easyone est adapté à votre besoin, ou si vous devriez opter pour un autre modèle de micro-station.

Cette étude vous sera facturée entre 200 et 600 euros.

Deuxième étape : dépôt de demande de conception d’assainissement

Après l’étude du sol, vous allez déposer auprès de votre SPANC (Service Public de l’Assainissement non Collectif) le rapport fourni par votre spécialiste, en 3 exemplaires. Vous devez aussi remplir un formulaire de demande de la mise en œuvre du projet.

Troisième étape : contrôle et validation du SPANC

Le SPANC va vérifier la filière proposée et son dimensionnement. Si votre projet répond aux normes en vigueur, il vous remettra une autorisation dénommée « rapport de contrôle de conception».

Ce premier contrôle fera l’objet d’une redevance d’environ 100 à 150 euros, mais il arrive souvent que les tarifs soient plus bas.

Quatrième et dernière étape : réalisation des travaux

Les travaux peuvent alors commencer. Avant le remblayent du dispositif, vous devez encore contacter le SPANC afin de convenir d’un rendez-vous. Ce service vous enverra par la suite un délégataire pour vérifier la bonne exécution des travaux.

Si tout est aux normes, le SPANC vous remet un certificat de conformité. Ceci vous permettra de prouver que les travaux d’installation de votre micro-station Graf EasyOne ont été réalisés dans les normes.

Le prix de la prestation du SPANC oscille entre 100 et 200 euros.

Les distances à respecter lors de l’installation

La pose de la micro-station Graf EasyOne doit être réalisée par un spécialiste qui connaît les règles de l’art. Cependant, il existe quelques notions que vous devez savoir concernant les distances réglementaires pour son implantation.

  • Distance minimale entre le dispositif et l’habitation (ou future habitation) : 5 mètres.
  • Distance par rapport aux arbres ou arbustes : 3 mètres.
  • Distance par rapport aux limites de propriétés : 3 mètres.
  • Distance par rapport aux sources d’eau, puits ou forages destinés l’alimentation humaine : 35 mètres.

Assurez-vous que le terrain soit accessible aux machines et engins de terrassement et au camion de vidange lorsque cette opération sera nécessaire.

Enfin, la micro-station doit être située hors des zones de circulation et de stationnement des véhicules, hors des cultures, de plantations et de pâturages.

Conclusion

La Graf EasyOne est une micro-station à une seule cuve qui utilise la technologie SBR. Elle est à recommander aux propriétaires de résidences principales n’ayant qu’une petite parcelle de terrain.

L’avantage de cette filière est sa compacité (la cuve de décantation ayant été supprimée), sa consommation électrique réduite et sa faible nuisance sonore.

On sait pourtant très bien que ce modèle coûte plus cher que la micro-station à culture fixée qui, de nos jours, offre le meilleur compromis entre fiabilité et prix.

Maintenant que vous savez le fonctionnement de ce système, ses avantages, ses inconvénients, reste donc à savoir si c’est le dispositif idéal pour votre habitation. Et lorsque vous voulez en installer un, vous savez aussi comment procéder.

Avant toute chose, n’oubliez pas de demander conseil à un professionnel de l’assainissement et de vous adresser au SPANC de votre commune.