Prix de l’assainissement d’une maison

Prix de l’assainissement d’une maison2018-03-15T14:28:33+00:00

Votre maison n’est pas raccordée au tout-à-l’égout ? Dans ce cas, vous devez mettre en place un système de traitement des eaux usées individuel, également appelé assainissement non collectif (ANC).

Cette filière assure la collecte, l’épuration et le rejet des effluents domestiques dans la nature. Et pourtant, il implique des coûts qui peuvent parfois aller jusqu’à plusieurs milliers d’euros.

Quel est donc le prix de l’assainissement d’une maison ?

La notion de principale et d’Equivalent-Habitant

Avant toute chose, il faut savoir que le prix d’un dispositif d’assainissement dépend surtout de son volume, exprimé en Equivalent-Habitant (EH). Pour connaitre la dimension de votre système, vous pouvez vous baser sur le nombre de pièces principales (PP) du logement concerné.

À partir de la relation « 1EH = 1PP », vous pouvez ensuite prévoir le budget relatif à votre projet.

Il importe de préciser que la PP est une pièce qui répond à quatre paramètres :

  • Elle doit être dédiée au séjour ou au sommeil,
  • Sa hauteur sous plafond doit mesurer au moins 2,30 mètres,
  • Sa surface doit être au moins 7 m2,
  • Elle doit ouvrir sur l’extérieur grâce à des fenêtres, portes ou baies.

Le prix de l’assainissement d’une maison en fonction du nombre d’EH

Il est bien possible d’établir le cout estimatif de votre système d’assainissement en connaissant seulement le nombre d’EH de votre maison. Pour mieux vous aider, voici donc quelques fourchettes de prix :

  • Pour un logement de 1 à 6 EH : 5 000 et 8 000 € HT,
  • Pour un logement de 7 à 10 EH : 7 000 à 10 000 € HT,
  • 11 EH ou plus : à partir de 8 500 € HT.

Il faut toutefois faire attention à ne pas vous limiter au prix d’achat du dispositif. La raison ? C’est qu’il existe d’autres frais annexes liés à son installation et son entretien.

Retenez également que ces prix estimatifs ne concernent pas les établissements pouvant accueillir du public ou pour des logements d’habitation qui abritent un trop grand nombre d’occupants. Pour cela, il existe des références permettant de savoir le nombre d’EH sur lesquels vous pouvez vous baser.

D’autres coûts à ne pas négliger

Sur ce point, il faut considérer trois principales postes de dépenses : L’étude de la filière, les contrôles de votre assainissement et les couts d’entretiens.

Études de la filière : Cette opération est facultative, mais essentielle pour ne pas vous tromper de choix d’équipement ANC. Votre bureau d’étude vous le facturera 200 à 500 euros.

Les diagnostics du SPANC (Service public d’Assainissement non collectif) : Ce service, créé au niveau de votre commune, assure la conformité de votre installation avant le début des travaux et avant le remblaiement du dispositif. Chaque intervention coûte 50 à 350 euros.

Pour clore ce dossier, il convient de rappeler que vous pouvez bénéficier des aides fournies par l’État lorsque vous installez un système ANC. Rapprochez-vous de votre SPANC pour avoir plus d’informations concernant ces opportunités.