Quel est le tarif d’un assainissement individuel ?

Quel est le tarif d’un assainissement individuel ?2018-03-15T14:41:41+00:00

Installer un équipement d’assainissement individuel (ou assainissement non collectif) a toujours un coût relativement conséquent.

Ce coût ne se limite pas au prix d’achat du dispositif. Il faut également considérer celui des études, contrôles et entretiens nécessaires pour garantir le bon fonctionnement de votre filière.

Alors, quel est le tarif d’un assainissement individuel ? Nous en faisons le tour aujourd’hui !

Que comprend tarif d’un assainissement individuel ?

Le prix d’un dispositif d’assainissement non collectif varie en fonction du type de filière choisie et de son dimensionnement. Pour déterminer le coût global, vous devez donc intégrer :

  • Le prix de l’étude préalable,
  • Le prix d’achat du dispositif,
  • Le coût de fonctionnement et d’entretien,
  • Le coût de relevage en cas de besoin.

Il convient de noter que la mise en place d’une fosse septique traditionnelle n’est plus autorisée puisqu’elle ne peut traiter que les eaux issues des toilettes.

Le prix de la filière

Ce poste de dépense inclut les aménagements principaux nécessaires pour la mise en place du dispositif. Il intègre la fourniture, la pose et le raccordement du système à votre logement.

Le transport et la pose de votre système ANC vous couteront environ 6000 et 12 000 euros.

Ce prix ne comprend pas généralement le prix du dispositif de relevage. Cet équipement est indispensable lorsque les pentes sont insuffisantes pour permettre l’écoulement gravitaire des effluents domestiques.

Si c’est le cas, vous devrez donc prévoir un budget supplémentaire 700 à 3 000 euros selon le type d’eau à relever et la hauteur de relevage.

Les frais annexes

En plus du prix du système d’ANC, vous devez également prendre en compte les coûts annexes liés à votre projet d’assainissement.

  • Comme nous l’avons déjà mentionné, vous devez faire une étude préalable du sol avant de choisir le type et le dimensionnement de votre filière. Le tarif de cette opération tourne autour de 200 à 500 euros.
  • Avant la mise en place du dispositif, le Service public d’assainissement non collectif (SPANC) va procéder à un diagnostic. Cette intervention vous coûtera entre 85 et 150 euros. Certains SPANC peuvent toutefois proposer des diagnostics groupés pour vous faire bénéficier d’un prix attractif.
  • Avant de remblayer votre dispositif, le SPANC va effectuer une visite sur site pour vérifier que les travaux sont conformes aux normes en vigueur. Le tarif de ce contrôle tourne autour de 100 euros.
  • Le SPANC va encore procéder à des contrôles réguliers de votre système tous les 10 ans au maximum, pour un prix d’environ 200 euros.
  • Pour le cas spécifique de la micro-station d’épuration, pensez à intégrer dans votre budget la consommation électrique du dispositif (environ 50 euros/an).
  • Enfin, n’oubliez pas l’entretien et les vidanges de votre système ANC. Chacune de ces opérations vous coûtera entre 150 et 300 euros lorsqu’elles sont effectuées par un spécialiste agréé.

La vidange d’un système d’assainissement individuel est nécessaire lorsque la fosse toutes eaux est remplie à 30 ou 50 % selon le dispositif choisi. En moyenne, la fréquence de vidange est de 2 à 4 ans.

Conclusion

Vous aurez surement constaté que l’assainissement individuel coûte cher. Sachez toutefois que de nombreuses subventions sont actuellement disponibles pour alléger le coût de votre projet.

Pour finir, n’oubliez pas que l’installation d’un dispositif ANC est obligatoire si votre logement n’est pas raccordé au tout à l’égout. La raison est que les eaux usées non épurées et relâchées dans la nature peuvent nuire à la faune et la flore et porter atteinte à la santé de ceux qui vivent à proximité du lieu de rejet.